Matériel de pêche : la canne à pêche

Cannes à pêche - Crédit photo Freepik - https://fr.freepik.com/photos-gratuite/gros-plan-hamecon-canne-peche_3105532.htm#query=canne%20%C3%A0%20p%C3%AAche&position=9&from_view=search&track=ais

Outre le pêcheur et les poissons, les deux éléments les plus importants lors d’une partie de pêche sont les deux extrémités de la ligne, la canne à pêche d’un côté et l’hameçon de l’autre.

Qu’elle soit télescopique ou à emboîtement, avec ou sans anneaux, dotée d’une puissance faible ou élevée, capable d’une action de pointe ou parabolique, la canne à pêche est indispensable au pêcheur et doit être choisie afin de répondre le mieux au type de pêche pratiqué et aux poissons recherchés.

Cannes à pêche - Crédit photo 123RF
Cannes à pêche – Crédit photo 123RF

Quelles sont les parties d’une canne à pêche

Le corps de la canne à pêche

La canne à pêche est composée de trois parties principales, le talon, le corps et le scion.

Le talon est la plus grosse extrémité de la canne à pêche (celle que le pêcheur tient en main). Plus son diamètre est petit, plus il est facile de tenir la canne à pêche en main et plus le poids de cette dernière est faible.
Le scion est l’extrémité la plus fine de la canne à pêche, ce dernier peut être plein ou creux, afin de faire passer un élastique.
Le corps de la canne à pêche est composé le plus souvent de plusieurs éléments qui peuvent s’emboîter ou être télescopiques.
Dans le cas d’une canne télescopique, les éléments s’emboîtent les uns dans les autres.
Dans le cas d’une canne à emboîtement, chaque élément est introduit sur le précédent (emboîtement classique) ou le suivant (emboîtement inversé).
Il faut également noter qu’il existe des cannes à pêche télescopique avec scion à emboîtement.
On parle de « blank » pour désigner une canne à pêche nue, sans anneaux ni moulinet.

La composition d’une canne a pêche

Actuellement la plupart des cannes à pêche sont fabriquées en carbone ce qui les rend plus légères et résistantes mais malheureusement plus cassantes.
On trouve encore beaucoup de cannes fabriquées de manière composite avec du carbone et de la fibre de verre (surtout les cannes creuses).
Les cannes en fibres de verre pures deviennent plus rares, de même que nos vénérables ancêtres en bambou qui relèvent plus aujourd’hui de la collection de musée que de l’utilisation régulière.

Les anneaux

Les cannes au lancer ou qui recherchent de gros poissons sur le coup sont équipées d’anneaux afin d’utiliser du fil et de répartir la traction du poisson sur plusieurs points de la canne à pêche.
Le nombre d’anneaux et la taille de ceux-ci dépend du type de canne à pêche ainsi que de la longueur de celle-ci.

Canne à pêche creuse ou pleine

La plupart des cannes au lancer sont pleines, alors que les cannes au coup sont souvent creuses afin d’y faire passer un élastique.
Certaines cannes creuses sont spécialement équipées pour faire passer du fil en leur sein en place des anneaux. Le pêcheur dispose ainsi d’une canne à pêche sans anneau, équipée d’un moulinet.

Poids d’une canne à pêche

Le poids d’une canne à pêche est variable. A partir du moment où celle-ci est utilisée pendant de longues périodes, il est utile, pour le confort du pêcheur, qu’elle soit la plus légère possible.
Toutefois, le prix d’une canne à pêche est inversement proportionnel à son poids. Le pêcheur doit trouver un juste équilibre entre le poids de sa canne et la somme qu’il est prêt à donner pour l’acquérir.

Entretien d’une canne à pêche

La canne à pêche est au pêcheur ce que la truelle est au maçon : son outil indispensable.
Afin, d’une part d’éviter de la casse en pleine partie de pêche et de prolonger la durée de vie de cet outil, elle doit donc être parfaitement entretenue.
Après chaque partie de pêche, il est nécessaire de la nettoyer et de la sécher avant et de la ranger dans un étui adéquat ou un tube de transport.

Qu’est ce que l’action d’une canne à pêche ?

Trois types d’action existent pour une canne à pêche : action de pointe (fast), semi-parabolique (medium) et parabolique (slow).

L’action de pointe d’une canne à pêche

Une canne à pêche qui possède une action de pointe se plie dans son dernier tiers, voire uniquement sur le scion pour les cannes les plus rigides.
Il s’agit d’une canne à pêche utilisée pour la pêche aux leurres de surface où le moindre mouvement du poignet se répercute immédiatement sur le leurre.
Il s’agit des cannes les plus sensibles qui permettent des lancers précis avec des charges plus lourdes.
Comme le contact avec le poisson est direct, les combats sont plus délicats et ne donnent pas droit à l’erreur.
Le pêcheur qui utilise une canne à pêche à action de pointe utilisera judicieusement le frein de tambour pour éviter la casse.

L’action parabolique d’une canne à pêche

L’action parabolique d’une canne à pêche est obtenue lorsque la canne se plie sur quasiment toute sa longueur.
On parle de cannes à pêche souples et elles sont utilisées principalement pour la pêche à la truite ou lorsque le pêcheur utilise des appâts fragiles.
Ces cannes permettent d’être plus doux avec les poissons qui ont une gueule fragile.
Comme elles sont souples, elles procurent des sensations très fortes lors des combats avec un risque de casser ou de décrochage moindre.
Elles sont toutefois moins précises et il est plus difficile de lancer de lourdes charges à grande distance avec des cannes à pêche à action parabolique.

L’action semi-parabolique d’une canne à pêche

La canne à pêche avec action semi-parabolique possède un comportement qui est le compromis entre l’action parabolique et l’action de pointe.
Cette canne permet un lancer plus précis que les paraboliques avec des charges moins lourdes que les cannes à action de pointe.

La résistance d’une canne à pêche

Plus une canne à pêche est résistante, moins elle risque de casser.
Les cannes à pêche en fibres de carbone sont classées sur une échelle de HR (Haute Résistance) à THMS (Très Haut Module Supérieur) conférant au « blank » une résistance variant de 230 Giga Pascal à 650 Giga Pascal.
Plus une canne à pêche est résistante, moins elle est souple !

La longueur

La longueur des cannes à pêche varie de 2 à 15 mètres. Avant d’en choisir une, il est indispensable de savoir à quoi elle va servir.
Il est difficile de pêcher en canal profond avec une canne de 2 m alors qu’il est impossible d’effectuer des lancers avec une canne à pêche de 10 m.
Les cannes au lancer sont en général courtes et robustes alors que les cannes au coup sont le plus souvent longues et souples.

La puissance d’une canne à pêche

La puissance d’une canne à pêche détermine le poids qu’il est possible de lancer et manier avec cette canne à pêche. Ca ne donne aucune indication quant à la taille des prises possibles avec cette canne.
La puissance s’exprime le plus souvent en grammes pour les cannes au lancer et en livres (lbs, 453g) pour les cannes de mer et les cannes à carpe.
La plupart du temps, un seuil maximum et un seuil minimum sont indiqués, par exemple 2-4 lbs ou bien 10-30 g qui informe le pêcheur sur le poids à ne pas dépasser sous peine de casser la canne à pêche. Si on utilise un leurre ou un poids de lancer inférieur au seuil conseillé, alors le lancer ne sera pas totalement efficace.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *