Amorce : préparation et choix des ingrédients pour votre amorce

Amorce - Crédit photo MOs810 sur Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Zan%C4%99ta_na_ryby_(Murowana_Goslina),_groundbait.jpg

Lorsqu’on prépare son amorce pour la pêche au coup, il est important de tenir compte du moment et de la manière de la préparation ainsi que du choix des ingrédients.

En effet, une amorce adéquate peut faire la différence entre une journée de pêche fructueuse et une journée de pêche sans succès. Ces ingrédients doivent attirer, garder et éviter de gaver les poissons sur le coup pêché, le plus longtemps possible, avec un minimum d’amorce utilisée.

Chanvre - Crédit photo The Tomasi Company
Chanvre – Crédit photo The Tomasi Company

Quand préparer son amorce ?

Il est important de préparer son amorce en fonction des conditions météorologiques et de la température de l’eau. En général, les poissons sont plus actifs et mangent plus en période de chaleur. Cependant, en période de forte chaleur, il est souvent préférable de préparer une amorce plus légère, car les poissons sont souvent moins actifs. En hiver, une amorce plus consistante peut être nécessaire pour les inciter à manger.

Il est souvent préférable de préparer l’amorce la veille de la pêche, afin qu’elle ait le temps de se gorger d’eau et de se développer. Cependant, il est également possible de préparer l’amorce juste avant de partir à la pêche, en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop mouillée. Une amorce qui aura été préparée depuis plus longtemps aura tendance à être plus lourde et collante.

Comment préparer son amorce ?

La préparation de l’amorce dépend du type de poisson que vous voulez pêcher. Pour les carpes, par exemple, une amorce de graines peut être très efficace. Pour les barbeaux, des asticots ou des vers peuvent être utilisés en tant qu’amorce. Il est également important de prendre en compte les habitudes alimentaires des poissons et de choisir des ingrédients qui les attirent.

Pour une amorce de type farine, il est essentiel de bien mélanger tous les composants secs avant de la mouiller petit à petit et de la malaxer suffisamment longtemps. Il faut ensuite la laisser reposer avant de l’utiliser. L’ajout d’appâts vivants comme les asticots devra se faire au dernier moment.

Quels ingrédients choisir ?

Le choix des différents ingrédients constitue la base pour confectionner une amorce efficace. La parfaite connaissance de ceux-ci s’acquiert après des années d’expérience et de nombreux essais concluants ou d’échecs retentissants.
Ce choix doit également être adapté au lieu de pêche et aux poissons recherchés. Ainsi des ingrédients nuageants et dispersant seront favorisés pour les fritures alors qu’une amorce collante sera préparée pour atteindre les fonds en eaux courantes.
Le choix des ingrédients d’une amorce devra privilégier les ingrédients frais et de bonne qualité. En effet, le sens olfactif des poissons est très développé et ceux-ci ne saurait se lancer goulûment sur une amorce faite à partir de produits rances ou sans saveur.

Les différents types d’ingrédients

Les ingrédients de base d’une amorce

Les ingrédients de base des amorces les plus fréquents sont les chapelures, rousses ou blondes, parfois fluorescentes, qui possèdent une faible granulométrie et évitent donc de gaver les poissons.

Les colorants de l’amorce pour la pêche

Il y a les ingrédients du commerce comme l’épicéine qui existe en plusieurs coloris (noir, jaune ou rouge) et qui en plus de son pouvoir colorant possède une action collante.
On trouve aussi des colorants naturels (Noir de vigne) ou commerciaux (Tracix Rouge) qui sont ajoutés à l’amorce pour modifier sa couleur.

Les ingrédients qui font travailler l’amorce

Le « travail » (encore appelé « action mécanique ») du mélange désigne simplement la façon dont l’amorce va se comporter dans l’eau. Va-t-elle se désagréger en surface, entre deux eaux ou sur le fond ?
Le coco belge, par exemple, qui est très foncé, peu nourrissant et très dispersant est surtout utilisé pour les amorces qui doivent se disperser rapidement.

Les ingrédients nuageants

Ceux-ci forment un « nuage » très visible dans l’eau permettant d’attiser la curiosité des poissons et de les attirer de loin.
La terre de Somme ou la farine de maïs ultra-fine en sont un bon exemple.

Les attractants d’une amorce

Les ingrédients d’une amorce chargés d’attirer les poissons par l’odeur ou le goût sont appelés « attractants ».
On y trouve les farines de viande, farine ou huile de poisson, vanille, sucre, chocolat, etc…

Les liants

Certains ingrédients sont plutôt collant ou liant et permettent d’alourdir ou de lier les ingrédients de l’amorce ensemble afin qu’ils atteignent la profondeur désirée.
Le PV1 en est un bon exemple.

Les ingrédients appauvrissant l’amorce

Comme expliqué avant, le but d’une amorce est d’attirer les poissons sans les gaver, il faut donc appauvrir l’amorce à cet effet.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *