Distinction entre poissons : comment faire la différence entre tacon et truitelle ?

Pre Smolt (Salmo Salar) - Crédit photo U.S. Fish and Wildlife Service Northeast Region sur Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Atlantic_Salmon_Pre-Smolt_(5197994241).jpg

Le tacon et la truitelle fréquente les mêmes cours d’eau : il est essentiel de pouvoir les différencier afin de relâcher les tacons afin qu’il puisse suivre leur cycle de vie.

De nombreux critères de reconnaissance existent pour différencier une truitelle d’un tacon. On parle de trois critères principaux qui ne laissent aucune place au doute. Toutefois, si malgré la présence de ces trois critères de reconnaissance, le pêcheur veut être certain d’avoir à faire à un tacon, alors il existe quatre critères secondaires.

Truitelle - Crédit photo Pêche33
Truitelle – Crédit photo Pêche33

Comment faire la différence entre le tacon et la truitelle ?

Les critères principaux pour faire la différence entre tacon et truitelle

  1. La nageoire caudale du tacon est très échancrée et présente l’aspect d’une fourche. Celle de la truitelle est quasi plate.
  2. Le critère le plus remarquable pour faire la différence entre le tacon de la truitelle concerne les flancs du tacon qui présentent entre huit et douze taches bleues-violettes très nettes, en forme d’empreinte de doigt alors que les flancs de la truitelle présentent des tâches peu nettes mais de nombreux point rouges-orangés, bordés de couleur claire.
  3. La nageoire adipeuse du tacon est gris-bleutée, celle de la truitelle est rouge.
Les taches violacées sur les flancs du tacon sont un critère qui ne laisse aucun doute.

Les critères secondaires pour faire la différence entre tacon et truitelle

  1. L’extrémité de la mâchoire dépasse rarement le milieu de l’oeil chez le tacon alors qu’elle l’atteint ou dépasse complétement l’oeil chez la truitelle.
  2. La nageoire pelvienne présente un liseré noir et blanc chez la truitelle. Celui-ci est absent chez le tacon.
  3. La nageoire dorsale est parsemée de points colorés chez la truitelle, pas chez le tacon.
  4. Parmi les derniers critères de reconnaissance, on remarquera que les nageoires pectorales sont larges chez le tacon, courtes chez la truitelle.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *