Pêche au coup : la pêche de l’Ablette

Ablette (Alburnus alburnus) - Crédit photo Viridiflavus sur Wikimedia Commons - https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/archive/0/05/20070226102654%21AlburnusAlburnus1.JPG

La pêche de l’Ablette au coup, une technique fascinante et accessible, est pratiquée avec passion par de nombreux pêcheurs en Europe.

Cette forme de pêche, adaptée pour toutes les saisons, nécessite habileté et patience, offrant des moments de plaisir inégalés au bord de l’eau.

Pêcheur à la ligne - Crédit photo user18526052 sur Freepik
Pêche de l’Ablette au coup – Crédit photo user18526052 sur Freepik

Origine et Populaire de la Pêche à l’Ablette

L’Ablette, un petit poisson d’eau douce, est très prisée pour la pêche au coup en raison de sa présence abondante dans les rivières et les étangs. Reconnue pour sa rapidité et sa vivacité, l’Ablette offre un défi de taille aux pêcheurs, qui cherchent à maîtriser les techniques spécifiques pour une capture réussie.

Comment pêcher l’Ablette au coup ?

A quelle profondeur pecher l’Ablette ?

La pêche s’effectue principalement dans la couche supérieure de l’eau, exigeant une grande finesse dans la détection de la touche. En hiver, les ablettes descendent plus en profondeur, nécessitant une adaptation de la technique de pêche.

A quelle profondeur pecher l’Ablette ?

La pêche de l’Ablette au coup se réalise dans la partie supérieure de la colonne d’eau en utilisant un matériel très léger permettant de détecter immédiatement la touche, entre la surface et 50 cm de profondeur.
L’Ablette recrache aussi vite l’esche qu’elle l’a goûtée, il faut donc la ferrer immédiatement. Il s’agit donc d’une pêche technique.

En hiver ou quand le temps est maussade, les bancs d’Ablette descendent et peuvent se capturer dans la partie inférieure de la colonne d’eau. Ce phénomène peut aussi se produire lorsqu’on pêche d’autres poissons (par exemple le Gardon) et que le coup est envahi d’Ablette.
Elles suivent l’amorce vers le fond et « parasitent » le coup de Gardon.

Quand pêcher l’Ablette ?

L’Ablette se pêche toute l’année, elle est active en permanence du lever du soleil à son coucher.

Matériel et Montage

Une canne légère de 3 à 4 mètres avec un scion fin et rigide est idéale. Un corps de ligne en 8/100 avec un flotteur léger et une plombée bien calibrée permettent d’atteindre la profondeur voulue rapidement.

Le Choix des Hameçons et Esches

Des hameçons de petite taille, entre 20 et 22, sont recommandés, souvent de couleur rouge pour attirer l’ablette. Les esches populaires incluent les vers de vase, les pinkies et les fises, avec une préférence pour les couleurs vives comme le rouge.

Les esches pour l'ablette au coup
A gauche, les vers de vase, au centre les pinkies et à droite, les fises encore appelés fifises

Stratégies d’Amorçage

Indispensable pour attirer et garder les Ablettes sur le coup, l’amorce pour Ablette doit créer un effet nuageant dans la couche supérieure de l’eau. Elle doit donc éclater immédiatement avec la surface et est donc composée de minuscules particules qui restent en suspension dans l’eau.
Ces particules légères attirent les poissons mais ne les gavent pas.
On utilise également de la « soupe« , amorce très liquide que l’on jette avec une cuillère.
Il faut amorcer le coup avec de très petites quantités mais de façon très régulière, environ toutes les deux coulées, afin de garder les poissons sur place. Les Ablettes se déplacent très vite et sont très voraces. Elles auront vite fait d’avaler toute votre amorce et de filer plus loin si l’amorçage est irrégulier.

La pêche de l’Ablette en hiver

L’Ablette reste très active en hiver, pour le plus grand bonheur du pêcheur au coup.
Dés qu’un rayon de soleil se présente ou dans les eaux un peu plus chaudes, l’activité de ce poisson augmente immédiatement.
Le pêcheur tentera donc de pêcher l’Ablette au coup en la pêchant plutôt dans la moitié inférieure de la colonne d’eau. Toutefois, si le soleil est très fort, l’Ablette remontera en surface. Le pêcheur utilisera aussi une ligne plus lourde, munie d’une Ablette vivante et lancée en périphérie du coup. Un carnassier affamé pourrait se laisser tenter par ce poisson isolé des autres. La pêche en hiver de l’Ablette au coup peut donc rendre un pêcheur gagnant sur deux tableaux : une bonne bourriche de fritures accompagnée par deux ou trois gros carnassiers.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *