Poisson blanc : le Goujon (Gobio gobio)

Goujon (Gobio gobio) - Crédit photo Pmau sur Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gobio_gobio_img_33568.jpg

Le Goujon (Gobio gobio) est un petit poisson caractéristique de nos eaux douces limpides où il ne vit que dans des eaux dont la qualité est irréprochable.

Le Goujon est, à ce titre, considéré comme un puissant bio-indicateur de qualité. Le Goujon ressemble à un barbeau en miniature, sa longueur dépassant rarement les 15 centimètres. C’est un poisson à la chair délicate, recherché dans certaines régions pour le cuisiner en friture ou en omelette, puissant attractif lorsqu’il est utilisé comme appât pour la pêche aux carnassiers. Le Goujon, à l’instar du vairon et de l’ablette, fait partie de ces poissons qui ont fait naître la passion de la pêche chez nombre d’entre nous.

Goujon (Gobio gobio) - Crédit photo Gilles San Martin sur Wikimedia Commons
Goujon (Gobio gobio) – Crédit photo Gilles San Martin sur Wikimedia Commons

Qu’est ce qu’un Goujon ?

Le Goujon (Gobio gobio) est un petit poisson d’eau douce appartenant à la famille des Cyprinidés.
C’est un poisson qui mesure généralement de 5 à 10 cm de longueur et se reconnaît à sa couleur brune-verte avec des rayures verticales sombres.
Le Goujon est très commun en Europe et se trouve dans les rivières, les lacs et les étangs.
C’est un poisson qui se nourrit principalement d’insectes aquatiques et d’autres petits organismes.
Le Goujon est souvent utilisé comme appât pour la pêche sportive, mais il est également consommé localement dans certaines régions d’Europe.

Description d’un poisson : le Goujon (Gobio gobio)

Détermination du Goujon

Le Goujon (Gobio gobio) possède un corps allongé, cylindrique et fusiforme avec un ventre plat.
Sa tête est massive, avec un museau épais, les yeux du Goujon sont assez gros. Sa bouche est en position inférieure avec deux paires de barbillons attachés à la lèvre inférieure, le tout adapté à son mode de nutrition benthique à l’instar du barbeau.
La nageoire dorsale est haute et courte et s’implante un peu en avant des nageoires pelviennes. L’appendice caudal est allongé et se termine par une nageoire fortement échancrée.
La coloration du Goujon lui permet de se fondre sur les fonds graveleux qu’il affectionne.
Son dos présente une coloration brun-verdâtre foncée, ses flancs sont brun-jaunâtre et son ventre est blanc. Ses flancs sont piqués de taches sombres bleuâtre et présentent des reflets argentés.
La couleur des nageoires du Goujon est identique à celle du corps, il est à noter que les nageoires dorsales et caudales sont tachetées de noir.
De grandes écailles couvrent le corps du Goujon.

Classe
Actinopterygii
Ordre
Cypriniformes
Famille
Cyprinidae
Genre
Gobio
Espèce
G. gobio
Nom Binomial
Gobio gobio (Linnaeus, 1758)
Classification et systématique du Goujon (Gobio gobio) d’après Linné

Taille et Poids du Goujon

La taille habituelle du Goujon est d’une dizaine de centimètres pour un poids avoisinant les 20 g. Les plus gros individus peuvent atteindre 20 cm pour un poids de 150 grammes.
Le record de France de pêche au Goujon est un poisson de 17cm pour 220g.

Longévité

La durée de vie du Goujon est comprise entre 6 et 8 ans.

Habitat et mode de vie

Habitat et distribution du Goujon

Le Goujon est un poisson d’eau douce autochtone dont l’aire de répartition est très large puisqu’elle couvre l’ensemble de l’Europe jusqu’à l’Oural. Il est cependant naturellement absent des régions septentrionales (Suède, Finlande, Norvège) et des régions les plus méridionales de l’Europe (Péninsule Ibérique, Grèce). Il faut toutefois noter qu’il a été introduit en Espagne et s’étend dans les régions du Douro et du Tage.
Il est également présent en Asie, en Chine et en Corée du Nord. Il a également été introduit au Maroc.
Le Goujon affectionne tout particulièrement les eaux vives, claires et bien oxygénées des rivières et ruisseaux à fond sablonneux ou graveleux.C’est un poisson grégaire qui peut former des bancs composés de centaines ou de milliers d’individus.
Le Goujon se raréfie de plus en plus dans nos régions car c’est un poisson extrêmement sensible à la pollution et à la rupture de l’équilibre biologique aquatique.

Régime alimentaire

Le Goujon recherche sa nourriture sur le fond en fouillant le substrat sablonneux grâce à sa bouche située en position inférieure et à ses barbillons, comme le fait le barbeau.
C’est un poisson carnivore benthique qui se nourrit essentiellement de vers, de petits mollusques, de crustacés et de larves d’insectes.

Reproduction

La période de fraie du Goujon se déroule entre les mois de mai et de juin dans les zones à fort courant. Les femelles déposent environ 1000 oeufs de 2mm de diamètre qui adhèrent aux plantes aquatiques ou aux pierres présentes sur le fond.
L’incubation dure entre deux et quatre semaines. Comme pour d’autres cyprinidés comme l’ablette, la tête du Goujon mâle se couvre de boutons nuptiaux pendant la période de fraie.

Intérêt du Goujon comme poisson pour la pêche à la ligne

Le Goujon présente trois intérêts majeurs pour le pêcheur. Tout d’abord un intérêt culinaire : ce poisson considéré comme friture, se prépare facilement et rapidement, même s’il faut en pêché un grand nombre pour avoir de quoi faire un repas.
C’est un poisson intéressant pour les pêcheurs débutant qui peuvent goûter aux joies d’une pêche intensive tout au long de la journée lorsque le banc de Goujon est en face.
Enfin, le Goujon est un vif apprécié par le pêcheur car il est relativement résistant en plus d’être très apprécié par les carnassiers.
Finalement, un autre intérêt du Goujon, qui n’est pas lié à l’action de pêche en elle-même provient du fait que, comme le chabot, ce poisson est un très bon indicateur de la qualité de l’eau.

Noms vernaculaires du Goujon (Gobio gobio)

A l’instar de tous les autres poissons, le Goujon (Gobio gobio) possède de nombreux noms vernaculaires

Technique de pêche : la pêche à la grattée

Le Goujon est un poisson qui se pêche au coup, près du fond comme de nombreux autres cyprinidés avec du matériel léger. Une technique de pêche au coup particulière est utilisée pour ce poisson, il s’agit de la pêche « à la grattée ».

Expression populaire

L’expression bien connue « taquiner le Goujon » signifie « pêcher ». Elle puise sans doute son origine dans le fait qu’à l’époque, ces poissons étaient extrêmement nombreux dans nos rivières.

Etat de conservation du Goujon

Le Goujon est un poisson classé dans la catégorie LC (Préoccupation mineure) dans la liste rouge de l’UICN.
La catégorie « Préoccupation Mineure » correspond à une espèce largement répandue et abondante.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *